Combien demander pour un babysitting ?

Combien demander pour un babysitting ?

Faire du babysitting n’est pas une tâche aussi aisée qu’on le pense. Si vous le faites actuellement, vous devez le savoir déjà : c’est un travail qui requiert à la fois patience et sagesse d’esprit. Ces capacités devraient être rémunérées à juste prix. Le salaire de baby-sitter dépend toutefois de plusieurs facteurs et conditions. Voici l’essentiel à savoir sur la rémunération à demander pour un babysitting.

Tarifs généraux pour la garde d’enfants en France

Comme pour tout travail, le salaire est naturellement discuté par les deux parties. Néanmoins, il faut noter que la rémunération d’un babysitter est régie par la Convention collective nationale des salariés du particulier employeur. Cette dernière a bien évidemment fixé une grille salariale variant selon l’âge. Plus généralement, le babysitting à domicile est compris entre 8 et 12 euros de l’heure (et ne doit pas être inférieur au SMIC qui est de 10,03 euros).

Lire aussi : Combien payer une babysitter ?

Aussi, le tarif horaire de babysitter varie selon les demandes des parents et les tâches supplémentaires à réaliser. Pour cela, la convention collective impose une valorisation 4,70 euros par repas et, si la babysitter réside chez l’employeur, une autre de 71 euros par logement. L’URSSAF elle prévoit une valorisation de 4,85 euros par repas et 70,10 euros par logement.

Précisions et Particularités

Il convient de préciser que les tarifs de babysitting varient selon les villes ou grandes agglomérations urbaines. Il est clair que le tarif journée ne sera pas le même à ParisLyon ou dans une petite bourgade. D’ailleurs, on retrouve les tarifs de garde d’enfants les plus hauts en Île-de-France et dans le Sud-Est. Le tarif journalier en plein-temps à Lyon par exemple tourne autour de 22,50 euros par heure. Pour avoir une idée exacte de la rémunération par région, il faudrait aussi connaître la moyenne du coût horaire qui y est appliquée.

Outre cela, le tarif varie également selon les jours. Les tarifs de certains jours ou soirs (tels que le dimanche, le samedi soir ou encore le soir de la saint sylvestre) peuvent également être plus élevés. Par ailleurs, on distingue les heures de travail effectif et les heures de travail responsable. Les heures de travail responsable, encore appelées heures inactives peuvent être payées aux 2/3 du tarif. Ce sont les heures pendant lesquelles les enfants gardées dorment. Une majoration allant de 1 à 3 euros par heure et par enfant peut être toutefois demandée pour le babysitting de nuit.

Pour les babysitters dont l’âge est compris entre 14 et 16 ans, la convention prévoit un abattement sur salaire de 20 %. Pour ceux de 17 à 18 ans, l’abattement est de 10 %. De plus, les frais de transport peuvent être à la charge de l’employeur dans certains cas. Par contre, les repas peuvent être décomptés.

Déterminer la rémunération

Il est possible de déterminer par calcul la rémunération par semaine ou par mois pour une garde d’enfants. Il faudra partir du tarif horaire convenu en fonction du SMIC, des recommandations de la convention professionnelle et du salaire relatif aux tâches. Si par contre la garde se fait de façon régulière, il est préférable d’avoir recours à une facturation forfaitaire.

Lire aussi : Top 10 des meilleurs sites de babysitting